Quelles vitamines pour renforcer le système immunitaire ?

Le système immunitaire désigne l’ensemble des mécanismes de défense de l’organisme. Il est composé de cellules et d’organes dont l’action combinée contribue à protéger le corps humain des maladies et autres agressions. Pour mener à bien et à plein temps sa mission, cet ensemble doit être nourri en permanence. Certaines vitamines contenues dans les aliments ont justement pour rôle de renforcer le système immunitaire. Faisons un tour d’horizon de ces substances qui font du bien à nos défenses.

L’acide folique et les vitamines B6 et B12 du complexe B

Très actives dans le fonctionnement du système nerveux, les vitamines B contribuent également au renforcement du système immunitaire. Encore connu sous l’appellation de vitamine B9, l’acide folique participe à la fabrication et à la régénération des cellules de défense. Les vitamines B6 et B12 aident respectivement à stimuler les globules blancs et à synthétiser les protéines dans les cellules. Un apport en vitamines B aide à faire tourner les cellules de l’immunité.

Le fer

Si le fer est indispensable pour la solidité des os, il l’est encore plus pour le système de défense. En effet, il participe activement à la multiplication des anticorps et des macrophages destructeurs des microbes. Une carence en ce minéral est dangereuse pour l’organisme. Viandes, légumes et céréales sont les sources du fer. Le manque de fer est la cause de l’anémie. Celle-ci est une pathologie grave qui affaiblit d’emblée les défenses du corps.

Zinc, cuivre et sélénium

Ces trois éléments sont parmi les plus indispensables dans la composition de notre corps. Il est donc normal que leur action s’étende au système immunitaire. Le cuivre favorise l’absorption et la digestion des microbes par les macrophages du système nerveux. Si le sélénium veille au maintien des globules blancs, le rôle du zinc est encore plus essentiel. Il agit activement sur des enzymes de l’immunité et favorise la fabrication des molécules contre les microbes.

Les vitamines A et D

À chaque étape du processus immunitaire, ces deux vitamines sont présentes. Elles sont au cœur même de l’ensemble du système. Sans elles, les défenses fonctionnent au ralenti. De l’activation de tous les composés immunitaires, à la production d’anticorps, elles sont essentielles pour notre protection. La vitamine A joue une fonction anti-infectieuse et constitue une barrière contre les microbes. Pour permettre un développement optimal des éléments principaux du système de défense, on préconise un apport en vitamine D. Elle participe à la régulation des réponses immuno-inflammatoires. Il faut dire aussi qu’elle n’est synthétisée que par la peau sous l’effet des rayons ultraviolets. Notez d’autre part qu’une carence en vitamine A vous expose à des maladies telles que la rougeole. Elle se trouve essentiellement dans les fruits et légumes tels que la carotte, ainsi que le lait et ses dérivés.

La vitamine C

Quand il est question d’immunité, nous pensons immédiatement vitamine C. Hormis son caractère revigorant, la vitamine C augmente la mobilité des globules blancs. Ce sont ces globules qui s’attaquent les premiers aux agents pathogènes pour les détruire. Leur rôle n’est donc plus à démontrer. Le citron est bien connu pour sa teneur en vitamine C. Les fruits rouges en sont également fournis. Il n’est nul besoin de dire que le premier signe d’un manque de vitamine C est une fatigue permanente.

Des infections et maladies à fréquences rapprochées sont le signe d’un affaiblissement du système de défense de l’organisme. Il est important de ne pas négliger les signes que nous envoie notre corps.