Est-ce que les huiles essentielles sont dangereuses pour les animaux ?

L’usage des huiles essentielles devient de plus en plus commun auprès des particuliers. Il y a souvent des notices qui sont faites vis-à-vis des restrictions d’usage de ces huiles. Cela indique que ce n’est donc pas dénué de danger, et on peut se demander ce que risquent les animaux.

L’âge de l’animal importe

Il s’avère que les impacts sur les animaux vont principalement dépendre de divers paramètres. Parmi ceux dont on peut faire mention, il y a l’âge de ces derniers. Cela marche également sur la même base pour les enfants, nourrissons et les femmes attendant un bébé. Cela importe sur le plan où selon l’âge, ils vont avoir un certain poids. On parle essentiellement des animaux de compagnie que sont les chats et les chiens. En dessous de l’âge de 3 mois, il faut éviter de les exposer à ces produits. Pour les autres tels que les cochons d’Inde, les risques sont encore plus élevés suivant les essences.

Les huiles essentielles et les chiens

Il y a des instances où vous souhaiteriez traiter votre chien avec des huiles essentielles diverses. Si vous en cherchez qui soient d’une qualité indéniable, cliquez ici pour accéder à différentes offres. Les petites blessures ou bien les traitements antipuces sont parmi les instances où ces huiles peuvent servir. Il est nécessaire de bien faire attention dans ce cas-là, et entre autres, d’éviter que votre chien n’en avale. Les conséquences de cela sont en effet de nature imprévisible, et il peut tomber malade ainsi. Vous pouvez appliquer l’huile essentielle sur votre chien avec un vaporisateur, ou en mettant des gants et en appliquant manuellement.

Les huiles essentielles et les chats

Les félins se comptent parmi les animaux avec lesquels il faut éviter au mieux le contact avec ce genre d’huile. En premier lieu, ils sont moins massifs que les canins, et auront donc une résistance un peu plus moindre. Le souci, c’est que les différentes huiles essentielles peuvent avoir des effets inattendus chez votre compagnon à fourrure. Cela comprend les applications directes, mais il faut aussi faire attention pour ce qui est des vaporisations dans l’air. Il n’est pas non plus question de ne plus jamais en utiliser, mais de limiter l’usage qu’on en fait. Ainsi, il est conseillé de limiter l’usage de vaporisateur à seulement 20 minutes maximum.

Demander l’avis d’un vétérinaire

Si jamais vous souhaitez utiliser une huile essentielle, mais que vous craignez ses impacts sur votre animal, contactez un vétérinaire. Il saura vous indiquer si oui ou non un produit est sain pour votre compagnon à quatre pattes. Les effets indésirables peuvent en effet être assez déplaisants, ou plus :

  • Contractions musculaires
  • Troubles digestifs
  • Démangeaisons
  • Perte de poils
  • Etc.

En vous informant au mieux auprès de votre vétérinaire, vous pouvez faire en sorte de limiter les dégâts. Souvent, les huiles essentielles donnent également des notices pour ce qui est des contre-indications. Généralement, quand c’est interdit aux femmes enceintes et aux enfants, cela va aussi l’être pour les animaux.