Comment développer sa mémoire

Lacunes : Voici comment vous entraîner et améliorer votre mémoire


Le phénomène banal du « je l’ai sur le bout de la langue » arrive à tout le monde. Mais se souvenir est quelque chose que vous pouvez apprendre : nous vous expliquons comment

La mémoire, 5 aliments qui la renforcent

Comment fonctionne la mémoire ? Tout ce dont nous nous souvenons est dû aux neurones et aux synapses : les premiers sont les cellules qui composent notre cerveau, les seconds sont les « autoroutes » qui relient ces cellules entre elles, créant ainsi ce que l’on appelle les réseaux neuronaux. Lorsqu’une mémoire est appelée à l’esprit, un groupe de neurones envoie des signaux électrochimiques à travers les synapses selon une séquence spécifique.

Les lacunes de la mémoire

Le phénomène banal « je l’ai sur le bout de la langue » est simplement lié au fonctionnement de la mémoire que nous venons de décrire : notre cerveau possède des milliers de « chemins », certains bien définis, d’autres que nous pouvons à peine entrevoir. Ces chemins se croisent souvent ou sont parallèles. Lorsque nous avons un trou de mémoire, nous sommes incapables de reconnaître le chemin mental correct parce qu’il s’estompe parmi un millier d’autres. Mais si nous changeons de perspective, en pensant peut-être à autre chose, nous parvenons soudain à identifier le sentiment/mémoire qui nous intéressait.

Le talent et la prédisposition génétique sont les excuses préférées de ceux qui n’ont pas assez de détermination pour se changer.

Exercices de mémoire : la liste des courses

Il existe des dizaines de techniques de stockage, la plus simple et la plus immédiate est la stratégie de la « liste de courses ». De nombreuses études montrent que la pratique constante l’emporte toujours sur le talent. Il peut y avoir des prédispositions, mais c’est l’exercice constant et l’application de mémotechniques efficaces qui font vraiment la différence.

Le secret est de le répéter mentalement une seule fois et de ne mémoriser que le nombre d’éléments de la liste.

Améliorer la mémoire : la concentration d’abord

Nos neurones communiquent en envoyant et en recevant des signaux électrochimiques. Notre esprit génère donc une forte activité électrique sous forme d’ondes cérébrales. Il existe différentes formes d’ondes, mais seules certaines fréquences spécifiques nous permettent d’entrer dans l’état optimal de stockage. Améliorer la mémoire : la concentration d’abord
Nos neurones communiquent en envoyant et en recevant des signaux électrochimiques. Notre esprit génère donc une forte activité électrique sous forme d’ondes cérébrales. Il existe différentes formes d’ondes, mais seules certaines fréquences spécifiques nous permettent d’entrer dans l’état optimal de stockage. Plus précisément, les ondes alpha, qui ont une fréquence comprise entre 8 et 12 Hz, sont les plus adaptées à l’étude car elles correspondent à un état de forte concentration. Faire face à une session d’étude avec une concentration maximale augmente donc les chances de mémorisation. Comment atteindre cet état de concentration optimal ? Les techniques de respiration diaphragmatique sont un bon point de départ.